091128

Les roches de Jaikibel ne contiennent que peu de fossiles, mises à part quelques carapaces microscopiques d’organismes planctoniques ; cependant elles sont très riches en traces d’activité des organismes, nommées ichnofossiles. Si ces traces donnent peu d’information sur l’aspect des êtres qui les ont laissées, elles permettent pourtant de bien connaître leur comportement. Les traces trouvées, attribuables au déplacement, à l’alimentation ou au repos, sont toujours localisées à la surface du sédiment, indiquant ainsi qu’il devait s’agir d’un fond marin très profond. Les invertébrés qui sont à leur origine, ont créé de curieuses pistes répondant à des schémas concrets d’activité biologique.

peidodomonte

  • Fosiles 7
  • Fosiles 8
  • Fosiles 9
  • Fosiles 10
  • Fosiles 11
  • Fosiles 12
  • Fosiles 1
  • Fosiles 2
  • Fosiles 3
  • Fosiles 4
  • Fosiles 5
  • Fosiles 6